Utiliser l'analyse social media pour optimiser les performances

Mis à jour : mai 7

Les données sont cruciales pour comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans son propre écosystème social media, mais elles sont également très importantes pour analyser les tendances et en tirer des best practices. D'après les données de la dernière étude Socialbakers, et celles de l'étude Hubspot - Mention, voici 5 optimisations que vous pouvez mettre en place. Ces données sont à tester sur vos réseaux sociaux car n'oublions pas qu'en termes de best practices, des adaptations à chaque communauté sont toujours nécessaires. Je vous dévoile ici les best practices les plus récentes !


1) Améliorer l'engagement sur Instagram


L'étude Hubspot -Mention met en lumière les types de contenus les plus performants sur la plateforme, et on peut en retirer de nombreuses best practices. On apprend que les posts qui suscitent le plus d'engagement ont une légende longue, entre 500 et 2000 caractères. Pour améliorer ses performances, il faut donc rédiger de mini-articles associés à chaque post, en veillant à ce que ce contenu ait de la valeur néanmoins.

Autre insight utile, les posts qui suscitent le plus de commentaires sont les posts vidéo, suivis par les posts carrousels. Il faudrait donc privilégier ce type de posts pour améliorer ses performances. Enfin, concernant l'utilisation des hashtags, ils sont utiles pour faire découvrir son contenu, mais selon les données, les posts avec plus de 6 hashtags génèrent moins d'engagement que les autres. Les hashtags sont donc à utiliser mais avec parcimonie : il faut cibler les sujets avec précision et ne pas chercher à atteindre tout le monde.


2) Inciter à commenter


L'étude Socialbakers relèvent le pourcentage de commentaires par rapport aux autres types de commentaires, et il apparaît que les Français sont plutôt mauvais élèves en la matière. Ils vont préférer d'autres types d'interactions, car ils n'en demeurent pas moins très engagés. Cela signifie que si vous avez pour une entreprise internationale, sur le marché français vous allez devoir déployer davantage d'initiatives pour générer des commentaires, et ce de manière non artificielle. Engager la conversation avec un Français est plus difficile, il faudra alors travailler en particulier les questions dans les posts qui devront être adaptées à la cible et non génériques, les sondages et les jeux. Aussi, n'oubliez pas que souvent on n'ose pas commenter, donc tout ce que vous ferez pour rendre le fait de commenter plus facile et moins risqué pour la personne qui s'expose ne pourra être que bénéfique. Par exemple, ne pas poser de questions trop intimes et chercher plutôt quelque chose qui valorisera la personne.


3) Diversifier les types de posts


Sans surprise, on apprend que les posts les plus utilisés sont les images. Pour se démarquer, et pour plaire à l'algorithme, il est donc recommandé de varier les types de posts : vidéo, live, carrousels. Ce sont évidemment des contenus plus longs à concevoir, mais en proposer régulièrement vous permettra de vraiment faire la différence. En effet, on a vu plus haut que les posts vidéo et carrousels étaient plus performants en termes d'engagement.



4) Optimiser ses dépenses publicitaires sur Facebook et Instagram


Dans l'étude de Socialbakers, on apprend que le click-through-rate moyen (le ratio de clics sur une publicité) est moins élève dans le feed Facebook, par rapport aux CTR des autres surfaces de Facebook et Instagram. C'est aussi une donnée que j'avais pu observer dans le cadre des analyses que j'effectue pour mes clients. Pour les campagnes de conversion, il faut donc privilégier le feed Facebook par rapport aux autres supports, et travailler les formats publicitaires des autres placements, en particulier Instagram, pour qu'ils soient le plus incitatifs possibles et que le CTR puisse rester avantageux.



Dans l'étude, on peut également lire que le coût par clic a augmenté de 35% sur l'ensemble des secteurs. Cela signifie que si vous avez observé une augmentation des coûts, c'est tout à fait normal. Néanmoins, si vous ne pouvez pas augmenter vos budgets publicitaires, cela veut dire qu'il faut retravailler les formats et les ciblages pour atteindre les mêmes objectifs qu'auparavant.


5) Soigner les détails


On pourrait penser que sur les réseaux sociaux, le diable est dans les détails. En effet, on remarque dans les deux études que plusieurs fonctionnalités qui paraissent mineures ont un impact considérable sur l'engagement. D'abord, les posts qui utilisent la géolocalisation ont en moyenne un engagement 79% plus élevé. Deuxièmement, les horaires de connexion sur les réseaux sociaux et l'engagement varient considérablement d'une ville à l'autre en France. Il est donc important de regarder dans la partie statistiques pour connaître les créneaux les plus intéressants pour poster. Enfin, le fait d'identifier des utilisateurs permet d'obtenir plus d'engagement, et cette fonctionnalité est peu utilisée.


Si vous voulez aller plus loin, rendez-vous le 15 et 16 juin pour une session "Stratégie réseaux sociaux" en classe virtuelle. Le programme est disponible sur simple demande.





98 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout