Instagram sans filtre : le livre qui dévoile les coulisses du réseau social

Mis à jour : 17 nov. 2020


Le livre "Instagram sans filtre" propose de dévoiler coulisses du réseau social ainsi que des révélations inédites : tout un programme ! Et on peut dire qu'il remplit ses promesses avec succès. Ecrit par Sarah Frier, journaliste spécialiste des nouvelles technologies, ce livre est rapidement devenu un best-seller et a été traduit dans le monde entier. Il se lit comme un roman et on a effectivement la sensation très forte d'être une petite souris dans les coulisses et on y apprend beaucoup sur le développement de la plateforme, que l'on soit un néophyte ou un spécialiste des réseaux sociaux.


La plateforme de la créativité


Kevin Systrom est un passionné d'art et de photographie. Marc Zuckerberg avait voulu le recruter bien avant la création d'Instagram mais cet été-là il a préféré faire un voyage à Florence pour s'imprégner de la culture de la Renaissance. En 2010 il a conçu et développé avec Mike Grieger un réseau social dédié à la création, où les designers et les photographes pourraient s'exprimer, mais aussi tout un chacun, mais de manière créative et artistique. Il a pour cela très vite fait développer des filtres qui sont ensuite devenus célèbres. Il a voulu une plateforme simple, accessible mais pour autant il voulait que ce soit un réseau visuel d'inspiration créative.


Le livre met également le travail important qui a été fait avec les membres de la communauté. Les utilisateurs les plus talentueux ont été mis en avant dès le début (comme @DanRubin par exemple) en tant qu'utilisateurs suggérés ou sur le compte @Instagram. Les premiers employés ont créé des meetups dans le monde entier, rassemblant des passionnés de photographie, d'art, de mode ou de design.




La célébrité sur Instagram


Les utilisateurs suggérés par Instagram sont pour beaucoup devenus des influenceurs, et e ils ont créé rapidement créé des sociétés florissantes grâce à la publication de posts sponsorisés, ou tout simplement en mettant en vente des produits en ligne ou en créant des restaurants. C'est ce qu'on appelle aujourd'hui le business de l'influence. C'est le cas de Paige Hathaway, une coach sportive qui fut aussi mise en avant sur la page "Populaire".

Le livre y consacre tout un chapitre, en montrant dès le départ que cet effet n'a pas du tout été escompté par les fondateurs. En revanche, les fondateurs ont déployé depuis le début du réseau social un travail considérable avec les célébrités puisque certaines comme Justin Bieber ont fait venir plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs sur le réseau avec pour simple promesse d'y poster du contenu sur lui.


L'équipe d'Instagram a choisi de développer des thématiques spécifiques comme la musique, le cinéma ou encore la mode. C'est ainsi qu'est notamment née la collaboration avec la marque Burberry, qui a été l'une des premières marques à montrer ses défilés sur la plateforme et ce dès 2013.


Ce qui s'est développé ces dernières années existait donc déjà dès le début et n'a eu de cesse de s'amplifier au cours des années, au point de faire rentrer le mot "Instagrammable" dans le célèbre dictionnaire d'Oxford.




Les évolutions techniques du produit et la relation avec Facebook


Le livre nous permet d'assister en spectateur à tous les lancements de fonctionnalité (excepté Reels qui est sorti après la publication du livre) : les stories en 2016 pour faire face à l'émergence de Snapchat, IGTV, pour proposer une expérience vidéo plus immersive et verticale. Sarah Frier raconte aussi les efforts constants faits pour accélérer la croissance du réseau social, notamment à partir des techniques pratiquées par Facebook après le rachat par Mark Zuckerberg pour un milliard de dollards.


Cela a consisté par exemple à changer les règles de l'algorithme en 2016. Les publications n'étaient plus montrés en fonction de leur timing de publication mais en fonction de l'intérêt qu'elles étaient censées susciter chez l'utilisateur. Ce nouvel algorithme provoque à l'époque un véritable tollé notamment parmi les créateurs de la première heure, puisque le fait de classer les publications en fonction de l'engagement suscité ne valorise pas forcément les plus belles images mais plutôt celles qui incitent à commenter.


A travers l'histoire des évolutions techniques on découvre les bénéfices que le rachat par Facebook a produit pour l'équipe d'Instagram, c'est-à dire plus de visibilité avec des mises en avant sur Facebook, plus de moyens mais aussi les inconvénients c'est-à-dire le changement progressif de l'ADN de la plateforme à cause des techniques de croissance basées sur la data importées de Facebook.


On suit aussi en filigrane la relation complexe entre le CEO de Facebook et le duo de fondateurs, Kevin Systrom et Mike Krieger (le CTO), jusqu'à leur départ en 2018 : "Nous allons quitter Instagram pour laisser de nouveau notre curiosité et notre créativité s'exprimer". C'est Adam Mosseri qui est depuis devenu responsable d'Instagram, et Mark Zuckerberg en est devenu le seul CEO. Les fondateurs n'ont plus posté sur la plateforme depuis.






Instagram sans filtre, Sarah Frier, Editions Dunod, disponible au prix 24,89 euros TTC.


37 vues0 commentaire

Contact

© 2020 par Social Media Lab.